logo communelles

ACTIVITES SPORTIVES
&
CULTUR'elles

A LA POURSUITE DE L’AQUEDUC ROMAIN DU GIER                             le 23 juin 2019

Nous voici partis pour un voyage dans le temps en compagnie de notre guide préférée Eloïse et des romains... tout un programme.

Quelques précisions historiques : 4 aqueducs ont été construits pour alimenter Lugdunum en eau. Avec plus de 200 km de canalisation, ils pouvaient fournir quelques 40000 m3 d'eau par jour. Ils sont fous ces romains !
Le plus long est l'aqueduc du Gier, construit au 1er siècle, qui se développe sur 86 km entre St Chamond et Lyon (dont 10km pour la boucle de Chagnon). Il traverse 23 communes, son débit est estimé à 15000 m3/jour. Il aurait fonctionné durant 200 ans. Il est enterré à 95%.
 

La 1ère étape commence avec des bottes, à patauger dans un souterrain. A Chagnon, vous avons traversé la Grotte du Curé, longue de 60 m. Immersion totale dans l'Aqueduc.
Quésaquo ?
Réponse à la fin de l'article...

Ensuite, direction St-Maurice-sur-Dargoire pour admirer l'un des plus beaux ponts-canal de l'aqueduc. Il y a 3 arches encore visibles.
Allez... 1 peu de jargon : sur les parois on voit des sortes de losanges, ce sont des parements réticulés en granit et les arches sont en plaques de schistes.
La troisième étape est un arrêt casse-croûte  sous le pont du Mornantet à Mornant.
Ce pont aurait mesuré 60 m de long, 12m de hauteur avec 8 ou 9 arches.
 
Sous Mornant, l'aqueduc s'enterre dans un tunnel de 825 m de long.
A droite, une portion a été déterrée.
Un regard a été ouvert avec l'une des 2 dalles qui en protégeait l'accès.
Pour l'entretien, le nettoyage et les réparations, les aqueducs étaient munis d'ouverture y donnant accès. Il y avait des regards tous les 77 mètres environ, ce qui fait environ 1000 regards sur toute la longueur de l'aqueduc. Ce dernier est ainsi nommé l'aqueduc aux 1000 regards.

L'aqueduc est construit en matériaux très imperméables. Les archéologues ont du mal à connaître exactement sa composition. L'aqueduc était entièrement fermé pour éviter toute saleté ou contagion de l'eau. Ils sont forts ces romains !
La 4ème étape nous emmène à Chaponost. Les vestiges sont impressionnants. 72 arches existent encore (sur les 92 arcades à l'origine).
Nous terminons notre visite à Beaunant avec son pont siphon. Eloïse en profite pour nous expliquer comment l'aqueduc traverse une vallée, avec l'eau qui descend en prenant assez de vitesse pour remonter et poursuivre sa route. Très ingénieux.
 Un grand merci à l'organisatrice Moj et à Eloïse pour cette belle journée.

Réponse du quésako : Pierre à cloutier. Les cloutiers fabriquaient les clous avant de les vendre. Rien à voir avec les romains.