logo communelles

ACTIVITES SPORTIVES
&
CULTUR'elles

Voyage ailleurs du 18 au 21 mai 2018

Départ Le vendredi en début d’après-midi.
En route pour une découverte des grands lacs d’Italie. Nous partons avec 2 vans. Plus de 6 heures de route pour nous mettre dans l’ambiance des voyages façon communelles avec son lot de petites anecdotes :

 « Vous voulez des bounty ? »   « Oui !!! » « Ba, je n’en ai pas !! » … Marc n’est pas près de l’oublier.

« Chauffeur, j’ai une urgence, vite on s’arrête »…. « Maintenant !!!! »

 « J’ai envie de faire pipi »….

Ca commence bien ! Le voyage est passé très vite.
 
Arrivés à l’hôtel.
Chacun prend possession de sa chambre.
Puis nous nous rejoignons pour la soirée en partageant le repas.
L'hôtel est très confortable avec une vue géniale sur le lac majeur de nos chambres
.
Le lendemain matin nous partons pour la visite en bateau de 3 îles qui ont appartenu à la longue lignée de la famille des Borromées. Elle a commencé à s’enrichir au XV siècle et ne s’est toujours pas éteint). D’ailleurs Isola Madre et Isola bella leur appartiennent toujours.
 
La première île « Isola madre » est un petit havre de paix avec un palais et des jardins grandioses, marche bucolique au milieu de ces plantations.
Ami les poètes bonjour.
Petit arrêt sur ces plantes exotiques

 
C'était vraiment agréable de se ballader dans ce parc.

 
Rencontre avec « Léon »
Il y avait plusieurs « Léon »...
 qui se pavanaient sous ttes ces faces.

Le palais

La chapelle

La seconde ile : isola dei Pescatori

Cette île est typique avec les petites maisons de pêcheurs enchevêtrées les unes sur les autres, avec des couleurs vives.
Les ventres des communelles commencent à parler. Recherche de l’endroit du repas de midi.
1ère radée assez costaud qui a duré.
1ères gelatos, et pas les dernières.
 
La troisième île : isola bella.
Nous commençons par visiter le palais somptueux avec ses grandes pièces de réception.
L’étage du bas est assez original, nous ne sommes pas toutes d’accord sur sa beauté, mais quel travail !
Déambulation dans ce beau jardin...
... sous la pluie.
Retour à Barverno, fin de la journée en bateau. Nous retournons à l’hôtel et en chemin nous avons droit à une démonstration des Frecce Tricolori, patrouille militaire italienne. Wahou, quel spectable! Ha les organisatrices, trop fortes!
Nous enchaînons sur une visite à Stressa. Beaucoup de palaces hotels, de petites rues. Le soleil pointe enfin son bout de nez, et nous lézardons tranquillement au bord du lac.

Retour à l’hôtel où nous mangeons ensemble.
Nous avons droit un petit show de Valérie qui joue avec des kiwis et Patoche qui « faiche le ménache ». Bonnes rigolades.
 

Le lendemain matin, nous roulons jusqu’à Comes où nous prenons in extrémis le bateau.

De nouveau Patoche qui se fait remarquer d’entrée de jeu en appuyant sur le bouton « alarme » des toilettes !
Ce qui déclenche donc l'alarme. Une personne de l'équipage ouvre les toilettes pour savoir ce qui se passe. Il force la porte. Et Patoche sort comme une fleur : elle s'était trompée de bouton !
 
Nous voguons tranquillement, admirant les petits villages colorés sur les coteaux et les magnifiques maisons en bord de lac.

1ère escale la villa Carlotta, de nouveau une somptueuse villa avec un jardin magnifique. On se croirait dans une forêt équatoriale avec une végétation luxuriante, pleine de fleurs.
           Du pole danse, ça vous dit ?!


 

Prochaine escale pour Bellagio.

Le 1er objectif est de manger. Cela se passe plutôt bien.

Le 2ème objectif est de repartir, là l’histoire se complique. Le capitaine refuse de nous laisser monter sur le bateau pour une histoire de ticket pas valable. Pas sympa celui-là, surtout que le billet était bon !!! Pour nous remettre de ces émotions, nous prenons une gelato.
Un petit souvenir : « Lecco, lecco, lecco » ! Un capitaine a répété le nom de cette escale au moins 20 fois pour appeler les passagers pour cette destination à venir sur le bateau. Evidemment les communelles ont répété en cœur dans un joyeux brouhaha.

Nous avons perdu 1h30. L’escale d’après : Menaggio est survolée car il faut bien rentrer.

Il ne faisait pas très chaud sur le bateau !!


A votre avis, pourquoi certaines communelles sont venues voir les grands lacs d'Italie ?


Pour voir la maison de George Clooney, bien sur !



Arrêt à Come pour se restaurer.
 
Pour le dernier jour, nous quittons l’hôtel et partons pour Orta.

Nous partons sous la pluie. Arrivées à Orta, il pleut beaucoup. Nous patientons dans le Van.
Enfin la pluie s’arrête, nous descendons visiter Orta en longeant le lac. Agréable ballade.

 
Arrivés au centre, nous prenons un bateau pour aller voir l’île d’en face, la petite île de San Giulio avec son abbaye. L’ambiance est plutôt spirituelle. Il est conseillé de parler à voix basse, ne pas faire de bruit. Les  communelles ne sont pas forcement connues pour leur discrétion…. Mais bon, respect des lieux oblige.

Petite chanson improvisée sur la   chanson de Manu rêva...
Découverte du sacré monte, au-dessus de la ville.
Un parcours spirituel est jalonné par 20 chapelles qui racontent la vie de St Fançois. Les représentations se font par des fresques murales ou au plafond et par des statues en terre. Elles sont impressionnantes de réalisme.
Une belle vue sur l’île et sur Orta et hop c’est partie pour le chemin du retour.


Fin du périple.
Merci aux organisatrices pour ses belles visites et merci à tous et à toutes pour la bonne humeur dominante.